S'abonner à RSS - étude de cas

étude de cas

14 oct 2015

Peut-être en avez-vous entendu parler entre les branches, peut-être avez-vous participé aux diverses séances de discussion improvisées au fil des derniers mois. Le projet se dessine, devient sérieux. Nous nous lançons! Une éco-communauté sera créée dans la municipalité de Gaspé, née d’un désir d’envisager la vie autrement.

14 oct 2015

L’Auberge de la Grève se situe dans le Bas-Saint-Laurent, où se rencontrent le fleuve et la rivière Trois-Pistoles. C’est un espace capable de loger une vingtaine de personnes et comprend des ateliers, des espaces de travail, un bar et une scène, une serre et une grande cuisine collective.

Cet endroit accueille le Collectif le Récif, un projet qui se décrit sous plusieurs facettes: une école libre, un centre d’éducation populaire, des résidences pour militantEs et artistes, ainsi qu’un espace d’exploration de la vie militante et collective.

Laissons le Collectif le Récif se dire:

Aux confins du Nouveau-Brunswick, loin des côtes acadiennes et des grandes villes, au bord de la frontière américaine, se trouve un petit coin qui vaut le séjour… D’abord attirée par la construction écologique et les projets de “Timber Frame” du couple Leland et Tegan, c’est finalement une communauté en émergence qui a le plus suscité mon intérêt.

Mots-clés: 

La Cité Écologique est une communauté de près de 80 membres, dont 14 enfants, basée dans la municipalité de Ham-Nord, région des Bois-Francs, située pas très loin de Victoriaville. Créée en 1984, elle a donc récemment fêté ses 30 ans, ce qui en fait la communauté intentionnelle la plus grande et la plus vieille du Québec. Ses membres fonctionnent partiellement par partage de revenus (même si ça prend une forme particulière), ce qui en fait un autre élément d’intérêt pour nous.

Visite d'un squat devenu communauté, en banlieue de Baltimore, qui inspire par son côté artistique, et les changements positifs qu'elle apporte à son quartier: jardinage, éducation populaire, dépannage alimentaire, lutte contre la gentrification et tarte pour les voisins à profusion!

01 aoû 2015

Svanholm, Danemark

Fondée il y a 35 ans au Danemark, Svanholm est constituée de 80 adultes et de 60 enfants et fonctionne par consensus. GPaul nous présente cette communauté écologique à partage de revenus, de même que les défis et transformations qui la traversent dans le contexte actuel: les mesures sociales et écologiques du pays et les réformes individualistes entreprises par la communauté remettent-elles en question sa raison d'être?

Mots-clés: 
Le Loco Local,  
c’est un noyau amical au service du bon puis du beau,  
c’est un signal logique du global dans notre transition pratico-pratique de régionaux,  
c’est un flambeau de l’intelligence sociale pour protéger notre air puis notre eau,  
c’est du régal territorial puis c’est du génial jovial pour nos cerveaux.

Ceci est une traduction libre de la conférence que GPaul a donné en 2014 sur un voyage qu’il a fait dans 6 communautés intentionnelles d’Europe, à la recherche de différents modèles qui utilisent le consensus et sont à partage de revenus.

Mots-clés: 

Jeanne Magazine a rencontré pour vous des femmes qui ont décidé de vivre autrement et de se créer leur petit coin de paradis. Parmi elles, Valerie et Brittany, qui vivent à Twin Oaks en Virginie (Etats-Unis), un écovillage d’une centaine d’habitants, créé en 1967.

Cet article est le deuxième d’une série d’articles sur le thème des transitions dans les communautés intentionnelles.

Acorn est une communauté intentionnelle rurale de la Virginie membre de la Fédération des communautés égalitaires. Composée d'une trentaine de membres, illes partagent leurs revenus, fonctionnent en consensus, sont anarchistes, féministes et ont une compagnie de semences (southern exposure seeds exchange) .

Pages