S'abonner à RSS - réflexion

réflexion

Arrivé au plein coeur de l’hiver aride de la Gaspésie, ça fait bientôt trois mois que je vis avec mes camarades du Manoir. Je blague un peu car l’hiver a été, dans les faits, bien clément. Maintenant le printemps est bien installé et je suis plus qu’heureux de découvrir cette région s’épanouir. À l’instar de cette saison de changements, je laisse prendre en moi les racines de cette nouvelle vie et je trouvais intéressant de vous faire part de certaines réflexions qui viennent à moi.

15 mai 2016

Auto-suffisance

http://www.energy-cities.eu/Villes-resilientes-2-Bristol

Dernièrement, nous nous sommes demandé à quel pourcentage nous étions auto-suffisant et comment nous devions définir cette auto-suffisance. En abordant la question, on s'est rendu compte qu'on était devant une friche très dense et que la réponse était vaste et donc, que c'était parfait pour faire un article! Il faut garder en tête que l'auto-suffisance est une des pierres d'assises de notre vision.

08 mar 2016
Pendant l'été 2015, les jardins viridis ont été l'hôte d'un nouveau projet, soit de produire des semences de légumes biologiques.
Vous pouvez maintenant vous procurez des semences biologiques certifiées Québec Vrai que vous pourrez planter dans votre propre jardin à partir du site de la Baie-des-saveurs.
15 fév 2016

C’est un livre de Carl Rogers, un psychologue humaniste, qui m’a inspiré ce texte. À la fin d’un de ses livres, il a parlé des raisons qui poussent les gens à vivre dans un groupe communautaire ou, selon ma perception, dans une communauté intentionnelle. La question de base est : «Pourquoi des individus intelligents, instruits, évolués, malgré toutes les perspectives que leur offre notre société, rejoignent-ils les groupes communautaires?» Les réponses de Carl Rogers m’ont parlés parce qu’elles étaient étroitement reliées aux raisons qui me poussent a vivre en communauté.

15 fév 2016

Mon arrivée à la maison mauve

Témoignage d'un nouveau membre:

Je suis déménagé à la maison mauve le 5 janvier après 2 longues journées de voyage. Naturellement, j'avais quelques craintes à faire le grand pas, bien que déterminé à le faire. Il me fallait laisser derrière ma région natale, mes amis, ma famille et surtout mes vieux rêves, pour m'embarquer dans un projet qui est encore bien théorique, mais auquel je crois.

14 fév 2016

Du moi au nous

Vincent, Arielle et Audrey ont fait le saut de vivre ensemble à partir de septembre. Antoine s’est joint en janvier, et Richard en février.

Le Manoir est une communauté intentionnelle en démarrage. Nous avons la particularité d’être à partage de revenu, et de souhaiter partager le plus d’éléments possibles: temps, revenus, dépenses, milieu de vie, ressources, repas, propriété, vision et valeurs.

Voici mon analyse et mon témoignage, de cette étape nouvelle du projet qu’est l’agrandissement du groupe de départ!

11 fév 2016

Colibri est une initiative en France, qui se décrit comme un mouvement pour la Terre et l’Humanisme.

Le Mouvement Colibris tire son nom d’une légende amérindienne:

Hommage aux constructions faites de matériaux naturels: bois, paille, argile... et du coeur à l'ouvrage!

14 oct 2015

Aveu-inérabilité

Le partage d'une vulnérabilité humaine afin de faire ressortir la fragilité de la communication dans notre quotidien (et dans les communautés)

Les earthships se heurtent à une certaine réticence autant au sein des mouvements écologistes que chez les gestionnaires d’urbanisme. Alors que je peux supposer une rigidité des structures bureaucratiques qui engendre l’immobilisme et la fermeture des gestionnaires d’urbanismes, je m’explique mal les raisons qui font que mes comparses écologistes ne soient pas tous aussi emballé.es que moi,  surtout en ce qui concerne ceux et celles qui ont des visées d’autonomie.

Ce texte explore les principes des earthship dans un contexte d’autonomie et de communauté intentionnelle écologique.

Pages