Lorsqu’on parle de notre projet à des gens qui sont déjà impliqués dans le mouvement des communautés intentionnelles du Québec, certain-e-s nous demandent parfois pourquoi on lance un nouveau projet, alors qu’il en existe déjà d’autres au Québec.

Il y a d’autres projets au Québec!

De nouveaux projets de communautés démarrent à chaque année! D’autres sont commencés depuis quelques années seulement et ont besoin de gens comme nous, avec de l’initiative, des compétences, des ressources et beaucoup de volonté ! Enfin, d’autres projets existent depuis longtemps et sont relativement bien établis. D’ailleurs, si la question vous intéresse, nous vous invitons à lire nos articles sur Cohabitat Québec, la Ferme Morgan et TerraVie, et à vous promenez sur notre page de liens vers d’autres initiatives.

Bref, lorsque l’on parle du projet du Manoir, certaines personnes déjà impliquées dans le mouvement des communautés intentionnelles au Québec questionnent notre plan de démarrer une nouvelle initiative plutôt que de se joindre à un projet existant. Également, même chez nos voisins du sud, Audrey se fait demander, “mais pourquoi tu n’habites pas ici à Twin Oaks?”. Elle leur répond : “parce que vous parlez anglais, vous n’avez pas la même culture que moi et vous habitez aux États-Unis.”  Le fait de ne pas être citoyenne américaine complique un peu les choses! (merci quand même pour les nombreuses offres de mariage ;-P)

Mais qu’est-ce que ces remarques impliquent? Qu'il faudrait mettre notre projet de côté pour faire un "essai" avant dans une autre communauté et si ça ne marche pas, on part notre propre projet? Mais, et le momentum?! Là, nous on est prêt-es et motivé-es, c'est maintenant que ça se passe! Si on investit pleinement notre énergie créatrice dans un autre projet en démarrage, on pourrait risquer d’être brûlé-e-s ou blasé-e-s rendu-e-s au nôtre!

Ça divise les forces!

Voici quelques arguments qui sont utilisés pour nous inciter à joindre un projet existant (et plus spécialement des intitiatives en formation) plutôt que de démarrer un autre projet:

  • Problèmes de recrutement:

    • On a parfois l’impression qu’il n’y a pas tant de gens qui sont prêts à vivre en communauté. Certain-e-s suggèrent que nous auront de la difficulté à garnir nos rangs. Or, il y a peut-être plus de gens qu’on pense qui sont prêts à s’installer en communauté mais qui ne le font pas faute d’avoir trouvé une communauté dans laquelle illes se sentent bien et avec laquelle illes partagent des valeurs. Ensuite, ces personnes doivent aimer l’ambiance de la place et s’entendre avec les membres de la communauté.

  • Investissement de ressources financières:

    • Si on prenait les ressources financières que l’on garde précieusement pour le manoir et nous les investissions au Germoir par exemple, nous aurions un plus grand impact sur notre pouvoir ‘’de faire’’. Considérant que les membres de cette communauté sont financièrement pauvres, tout investissement venant de nouveaux membres auraient un très grand impact sur leur capacité à améliorer leurs infrastructures ou leur autonomie, tant financière, alimentaire, qu’énergétique (faciliter la rénovation écologique et l’aménagement des espaces collectifs de la grange, accélérer l’implantation d’un verger de permaculture, libérer du temps de travail pour la transformation alimentaire de produits locaux et bios ainsi que pour l’activisme etc.).

  • “Les premières années à 5 sont les plus difficiles”.

    • Les débuts d’un projet de communauté sont les plus exigeantes, car nous avons peu de ressources, que tout est à faire et que les noyaux de gens impliqués dans le projet est encore restreints. Ce n’est que lorsque le projet est suffisamment développé que d’autres forces se joignent et que le projet commence à rouler sur sa propre énergie.

Un nouveau projet, parce que…

Voici, selon nous, en quoi le projet de communauté intentionnelle du Manoir se distingue des autres initiatives que nous connaissons. Ajoutons également une certaine nuance, dans la mesure où c’est parfois seulement après avoir pensé longtemps à ce dont nous rêvions pour notre projet, et après l’avoir clairement écrit, que nous avons découvert que ces valeurs existaient ailleurs également (par exemple, il est clair pour nous depuis 2008 que nous voulons une communauté séculière à partage de revenus, et nous croyions que ça n’existait pas au Québec. Ce n’est que quelques mois après le lancement officiel de notre site web que nous avons entendu parlé de la Ferme Morgan… Et ce n’est pas faute d’avoir cherché!)

 

  • On a des valeurs différentes, ou qui s’expriment différemment (Attention, ce n'est que notre lecture personnelle, et si ça fait réagir... tant mieux, on aura de belles discussions!)

    • maison collective et partage de revenus (VS Germoir)

    • basé sur les relations humaines (VS Germoir et Ferme Morgan)

    • activiste, militante (VS Ferme Morgan)

    • séculière (VS la Cité Écologique de Ham-Nord)

 

  • On a une stratégie différente

    • écrire notre vision avant de commencer concrètement le projet

    • avoir un processus de sélection des membres clair

    • on visite d’autres initiatives, on crée des liens avec des alliés, on s’outille, s’informe des différentes formes que prennent le partage de propriété, les modes de prises de décision, l’agriculture dans une optique d’autonomie alimentaire et la construction écologique, etc., et on prépare minutieusement les étapes à venir.

 

Bref, nous restons porté-e-s par l’envie de démarrer une nouvelle initiative: la vraie de vraie raison pour laquelle on tient tant à poursuivre dans notre démarche de créer du nouveau, c’est que le projet du Manoir nous apporte inspiration, stimulation, espoir, et nous encourage à plusieurs niveaux dans d’autres aspects de nos vies… C’est aussi simple que ça!

Et puis, nous sommes convaincu-e-s que plus il y a de communautés, plus il y a aura d’alternatives différentes au monde capitaliste, et que la multiplication et la diversification de celles-ci est souhaitable. Dans la mesure, toutefois, où ces initiatives se développent de manière saine et durable et se maintiennent dans le temps. C’est pourquoi il est si important de créer des solidarités, et de se soutenir entre différents projets. C’est pourquoi on continue d’aller à la rencontre de communautés existantes ou en démarrage, c’est pourquoi on adore rencontrer les gens que ça fait rêver, c’est pourquoi on aime autant vous raconter tout ça dans nos articles, et surtout lire vos réactions!

Publier un nouveau commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question est posée pour tester si vous êtes ou non un humain et pour prévenir l'invasion des robots!