03 aoû 2014

J’habite présentement dans la communauté intentionnelle de Twin Oaks, en Virginie, où je suis membre probatoire. C’est une communauté d’une centaine de personnes, prônant des valeurs d’égalité, de non-violence et de féminisme. Durant 6 mois, j’écrirai des articles pour décrire différents aspects de la vie dans cette communauté.

 

La provenance des aliments

Twin Oaks a des jardins d’environ 3 acres et une grande serre produisant de la nourriture à l’année longue. Ils produisent une grande variété de légumes cultivés de manière biologique. Environ 9000 heures sont consacrées au jardinage à chaque année! Ils achètent la plupart de leurs semences dans de grandes compagnies de semences biologiques. De plus, certaines graines viennent de ‘’Southern Exposure’’, la compagnie de semences de la communauté voisine (Acorn).  Ils ont également plusieurs petits vergers de plusieurs arbres et arbustres à fruits un peu partout sur leur propriété.  Il y a également des vaches laitières, qui fournissent un bon lait frais et gras, de quoi faire de la crème, du yogourt, de la crème glacée… Mmm! Il y a également des boeufs pour la viande, coupée sur place. Un membre fait de la cueillette de champignons sauvages. De plus, une de leur entreprise principale est leur usine de tofu. Les membres y produisent ainsi du tofu de toutes les sortes, du tempeh et des saucisses végétariennes.

Le cycle des aliments que l’on mange à Twin Oaks est donc dans un circuit court. Ce qui veut dire concrètement que le matin, il y a une dizaine de personnes qui cueillent les légumes disponibles au jardin et les amènent dans le grand frigidaire public pour qu’ils soient cuisinés et servis lors des prochains repas. Les membres disent qu’environ 70% de ce qui est consommé ici provient de leurs 450 acres de terre.

Enfin, certains aliments difficilement cultivables ici sont achetés en gros. Récemment, je suis allée chercher dans leur caveau un peu de sauce tamari. Je pensais que la sauce serait dans un récipient de 2-3 gallons mais non, elle était dans un énorme baril !!! Les sacs de farine, de sucre et d’avoine sont utilisés très rapidement.C’est une équipe de plusieurs membres qui fait les commandes et qui décide de ce qui sera acheté. Ils essaient de faire des économies le plus possible en achetant en gros.

La culture de la récupération de bouffe est moyennement présente à Twin Oaks. De temps en temps, certaines personnes ramènent des aliments pris dans les poubelles. Ces temps-ci, un des membre pratique le pré-dumpster, c’est-à-dire qu’il y a un centre de donation de nourriture dans une ville proche et avant de jeter la nourriture qu’ils ne donneront pas aux pauvres, ils appelent un des membres de TO et celui-ci va chercher la nourriture.

Pour ce qui est de la chasse, celle-ci n’est pas du tout pratiquée à TO. En fait, les fusils de tout genre sont interdits. Si une personne va au village le plus proche et trouve un animal mort sur son chemin, il y a de fortes chances qu’elle le ramène pour que les cuisinier-ère-s le prépare. Un chevreuil fournit de la viande pour environ un repas.

Cuisiner

Twin Oaks est une communauté très organisée, où le travail est planifié une semaine à l’avance. Les membres sont libres de choisir les tâches qu’illes veulent faire, mais ils et elles sont très fortement encouragés à respecter leurs engagements au niveau du travail.

Ceci étant dit, tous les diners et soupers ont leur ‘’responsable’’ qui s’occupe de faire des repas pour une centaine de personnes.Pour le diner, seulement une personne est assignée à la tâche. Généralement, celle-ci réchauffera la nourriture cuisinée le soir précédent .Pour le souper, 3 personnes sont assignées à travailler pendant 5 heures. Les quantités à préparer sont grandes et plusieurs diètes doivent être prises en compte. Il y a les végétaliens, végétariens, sans-gluten, sans oignon, sans ail, sans œufs, sans produits laitiers, etc ! Environ la moitié des repas du soir contiennent une option carnivore.

La cuisine

La communauté de Twin Oaks pourvoie aux besoins de base de ses membres. Ainsi, la nourriture est fournie à tous ses membres, invité-e-s et visiteurs-ses, à volonté. C’est à ZK, le centre multiservice situé au centre de la communauté, que se trouve la cuisine principale, ainsi que la salle à manger collective.  La cuisine est très grande, contenant un espace pour la boulangerie, de nombreux comptoirs, un grand four, une énorme plaque de cuisson, plus de 12 ronds de poêles, des étagères pleines de conserves, deux garde-manger, 2 grands frigidaires, un grand congélateur style walk-in, un espace pour nettoyer la vaisselle avec lave-vaisselle industriel.

Prendre les repas

Les dîners sont servis à midi et les soupers à 18h et une bonne partie des membres mangent à ZK.  C’est à la ‘’steam table’’ que les gens vont chercher leur nourriture, sous forme de buffet. Les déjeuners sont pris personnellement: du pain frais et du granola sont préparés, des œufs sont disponibles. Il y a parfois du miel provenant de leurs abeilles ainsi que du beurre de noix en provenance de la communauté de East Wind, au Missourri. J’ai appris récemment qu’il y a une quinzaine d’années (ou même plus), les déjeuners étaient fait sous la forme d’un buffet comme les diners et les soupers! Dans la salle à manger, plusieurs tables sont disponibles et ont certaines caractéristiques. Une des table est appellée la ‘’fun table’’ puisqu’on n’y parle pas de travail. D’autres sont réservées aux rencontres de comités. Il y a de nombreuses tables et chaises à l’extérieur pour profiter des belles journées d’été. Chacune des 7 maisons collectives est aussi équipée d’une cuisine, et les stocks de nourriture y sont renouvelés au moins à chaque semaine.

Transformer les aliments

 

Pendant une bonne partie de l’été, le jardin produit beaucoup de légumes et c’est à ce moment-là que l’équipe de transformation arrive à la rescousse des cuisinier-ère-s. Cette équipe est composée d’environ 5 membres et s’agrandit dépendant des besoins jusqu’à une douzaine de personnes.  Environ 1800 heures de travail par année sont consacrées à la transformation des aliments.

Les tâches sont variées, mais tout ce qui risque de se perdre doit être canné, congelé, mis en marinade ou lacto-fermenté. Maïs, fèves, fraises, ail, gingembre, betteraves et tout plein d’autres légumes sont récoltés pendant l’été pour avoir des légumes pendant tout le reste de l’année. Petite anecdote: Avant, l’équipe de transformation des aliments se nommait ‘’le food process’’ et depuis que deux amies québécoises sont passées et ont un peu sabotées le nom de l’équipe en l’appelant food transormation, la responsable de l’équipe a trouvé ça génial et a décidé de changer le nom de l’équipe de travail.

Et la vaisselle?

Avec toute cette nourriture abondante et ces personnes qui la consomment, ça prend aussi beaucoup de ménage et de vaisselle. La seule tâche obligatoire dans la communauté est de faire la vaiselle une fois par semaine. Cette tâche dure 2 heures et se fait en équipe de trois personnes. L’une d’entre elle ramasse la vaiselle sale de tout le monde et l’amène à la deuxième personne qui s’occupe de laver la vaiselle à travers un lave-vaisselle industriel. La dernière personne s’occupe de mettre dans des pots les restes de la nourriture, de nettoyer la petite cuisine, les comptoirs et les planchers. À part ces trois personnes, toutes les autres ne font que déposer leur vaisselle dans des bacs prévus à cet effet.  Bref, mets ta vaisselle sale sur le tas, et retourne à tes occupations!

3 comments (+add yours?)

par Anémone on sam, 09/13/2014 - 16:26

Wow pour la food transformation™ a Twin oaks. Je trouve ça tellement incroyable et en même temps je le sais concrêtement le temps consacré au jardinage de bouffe et "transformation"!!!!! Mon chum et moi on passe une majorité de notre temps a faire ça (et on aime ça). On s'en vient de plus en plus efficace! Je nous trouve pas mal hot.

par Arielle on mer, 09/17/2014 - 16:39

Moi aussi, je suis FULL fière de vous. Je dirais même plus: je vous admire pour vos efforts et vos réussites au niveau de l'autonomie alimentaire (et autres!), et surtout, l'amour et l'enthousiasme que vous mettez dans la transformation et la préparation de ce qui vous nourrit m'inspire beaucoup. Votre implication dépasse aussi clairement votre consommation personnelle et s'inscrit clairement dans la communauté élargie pour y apporter des transformations durables au niveau collectif (comme par les jardins communautaires, l'aide et l'encouragement que vous portez aux producteurs locaux, etc.). Bravo!

par Ugo (Cité Écolo... on mer, 12/03/2014 - 23:35

''les végétaliens, végétariens, sans-gluten, sans oignon, sans ail, sans œufs, sans produits laitiers, etc !''

Hum ça me fait penser à ici (Cité Écologique) :) 

On est pas rendu à sans oignon et sans ail...

Ici on fait un repas par jour collectif, le diner. La principale différence: tous lavent leur vaiselle individuellement et une équipe de brave volontaire font la vaisselle des chaudrons et autres items utilisés pour cuisiner et servir le repas.

Merci beaucoup pour ces information, je trouve ça géniale :)

Ugo

Publier un nouveau commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question est posée pour tester si vous êtes ou non un humain et pour prévenir l'invasion des robots!