12 mar 2014

Lors de la formation "Bâtir des milieux de vie plus collaboratifs" donnée à Québec les 7-8-9 mars 2014, Diana Leafe Christian a abordé la question de l'achat de la propriété: comment la choisir et comment la financer...

Les types de propriété

D'abord, elle distingue 3 sortes de propriété, chacune avec ses avantages et désavantages. On peut acheter:

  • Un terrain vierge
    Moins cher sur le coup, mais à long-terme, ça demande beaucoup d'investissement. Lorsqu'il y a du défrichage à faire, de l'autoconstruction, en plus des jardins,  de sources de revenus et de l'esprit communautaire à développer et entretenir, ça peut ralentir considérablement le développement d'un éco-village. Diana donnait l'exemple de Findhorn, en Écosse, un écovillage beaucoup plus développé et épanoui Eartheaven: les deux existent depuis aussi longtemps, mais le deuxième était situé au coeur de montagnes couvertes de forêts...
  • Une propriété développée
    On pourrait y trouver l'aqueduc et la fosse sceptique, des bâtiments tels qu'une grange, une étable, etc. Il y a l'avantage de faciliter l'installation et de sauver des coûts de base importants, tout en laissant une certaine liberté pour le développement d'un milieu de vie qui nous ressemble.
  • Une propriété clé-en-main 
    Là-dessus, il y aurait tous les bâtiments dont une communauté aura besoin, que ce soit la ou les résidences, une grande cuisine, etc. Il y a souvent quelques réparations et travaux à faire. Ça peut avoir été un camp de vacances, un ancien centre d'éducation, ou même une communauté religieuse.

Choisir sa propriété

Diana Leafe Christian offre un outil pour aider le choix de la propriété à acheter pour une communauté, selon certains critères et avec un système de notation. Le voici, en format pdf.

Financer sa propriété

Diana identifie 6 façons de financer l'achat de la propriété. J'ai choisi de vous le présenter sous forme de carte:

J'ajouterais qu'il existe d'autres façons pour les communautés de s'installer sur une propriété.

  • Des communautés se sont fait donner leur terre, ou les sous pour l'acheter, par un riche mécène. C'est le cas de LEF en Virginie, et de l'Alliance des Possibles au Missouri. Un membre fondateur pourrait hériter d'une terre familiale et choisir de la mettre disposition pour le groupe. Ou gagner au poker? ;-)
  • Des communautés existent qui ne sont pas propriétaires. Il peut s'agir d'un squat, ou d'une communauté qui loue une partie de la terre qu'ils utilisent. Twin Oaks, pourtant propriétaire d'une très grande terre, loue parfois un coin de terre agricole pour le jardin des semences bio. Enfin, à Montréal, il existe plusieurs collectifs qui signent un bail pour leur appartement: la Coop sur Généreux, la Shop, etc. 

1 comment (+add yours?)

par David on dim, 05/25/2014 - 14:59

C'est super de voir qu'on peut trouver des idées alternatives au plein achat comme tu le mentionnes Arielle entre autres dans les 2 derniers paragraphes. Je rajouterais l'idée qu'un "don" ou un prêt puisse être remboursé sous forme non monétaire avec le temps, sous la forme de biens ( ex : dons de certains aliments produits ) et ou services ( ex : recevoir l'aide d'un membre pour la construction d'un bâtiment dans un autre lieu ) transmis au donnateur/prêteur. Des biens et services ne recoupent peut-être pas tous les types d'échanges possibles ( on pourrait voir les définitions exactes de ces termes) donc on pourrait peut-être en relever d'autres ( par exemple : invitation à des soirées pour les supporteurs que je ne rentrerais ni dans les biens ou services comme tel ). j'y verrais un intérêt à faire des recherches sur ces types d'échanges non monétaires, voir quelles sont les possibilités et dynamiques de ce côté, et évaluer leur potentiel.
Bonne journée !

Publier un nouveau commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question est posée pour tester si vous êtes ou non un humain et pour prévenir l'invasion des robots!