17 sep 2013
 
Le dimanche 15 septembre, nous avons visité la Maison Fauvel, à Bonaventure.
« La maison est un projet de construction selon le principe des trois E (Économie, Écologie,
Ergonomie) qui intègre le montage modulaire à la technique solaire passive dans le
respect du confort des résidants. Elle a été conçue, planifiée, construite et aménagée
entre juillet et décembre 2012, et l’aménagement paysager a débuté en 2013. »

 

Je retranscris ici quelques notes prises lors de la visite :

  • Les architectes ont d'abord proposé un questionnaire aux futurs propriétaires afin de bien déterminer leurs besoins, et proposer les plans d'une maison réellement conçue autour de leur vie.

  • La maison est bâti sur 3 étages. Elle mesure 48 pieds de long par 16 pieds de large, dimensions pensées pour s'adapter au transport routier. En effet, la maison a été faite en usine : le premier étage est arrivé en panneaux, le second et le troisième (aménagé dans les combles du toit) ont été livrés déjà montés et finis. Elle est faite en hauteur car la dalle est un élément coûteux. Constatant que les propriétaires approchent la fin cinquantaine, et que les chambres sont aux étages supérieurs, nous nous sommes questionnés sur la possibilité d'adaptation de la maison à l'évolution de leurs besoins dans les prochaines années.

  • Élément intéressant : la dalle géothermique. La dalle de béton est assise sur des fondations de béton de 8 pieds de profondeurs, remplies de terre et de gravier. Ces fondations, nécessaires jusqu'à une profonfeur d'environ 4 pieds pour éviter les mouvements dûs au gel et au dégel, ont été agrandies afin de créer une sorte de cheminée dans laquelle la « chaleur » du sol peut monter. Selon les concepteurs, ce serait plus efficace si elles étaient encore plus profondes, mais ces dimensions sont suffisantes pour faire une différence. J'ai trouvé intéressant cette utilisation de la géothermie qui est plus « physique » et ne nécessite pas de système mécanique, qui est plus simple que technique. Enfin, la maison est énormément vitrée sur un côté de sa longueur, celle qui donne vers le sud et vers la Baie-des-Chaleurs. La dalle de béton sert donc de masse thermique. L'angle du soleil, plus bas l'hiver et plus haut l'été, permet de régulariser la température et d'éviter les surchauffes, grâce à des pare-soleil.

  • La maison est chauffée à l'électricité. La dalle de béton est également munie d'un chauffage radiant. Les architectes ne recommandent pas, toutefois : ce n'est ni nécessaire, ni confortable selon eux. De plus, la méthode de chauffage idéale avec la dalle de béton serait le foyer de masse, mais les propriétaires souhaitaient s'éviter la corvée du bois de chauffage.

  • L'escalier menant au étages supérieur est au centre de la maison, et le trou d'escalier est ouvert jusqu'en haut, de façon à créer une cheminée pour que la chaleur monte et que l'air circule bien. Il n'y a donc pas besoin d'échangeur d'air, bien que la maison soit isolée à la laine minérale, et entièrement étanchéisée. De plus, cet espace est parfait pour faire pousser des plantes, excellent régularisateur d'humidité et de qualité de l'air.

  • Il n'y a pratiquement aucune porte dans la maison, sinon pour les salles de bain et la salle de rangement. Cela crée une impression d'ouverture, une grande luminosité, une bonne circulation de l'air, etc. Notre réflexion fut toutefois de se dire que cette disposition est peut-être intéressante pour un couple à la retraite sans enfant, mais s'appliquerait difficilement à une communauté! Nous avons également constaté que l'atrium, la pièce centrale ouverte jusqu'au troisième étage, porte trop bien le son pour être viable dans un milieu de vie partagé par plusieurs personnes.

  • Enfin, nous avons appris que les lois viennent de changer concernant la fenestration : il est désormais interdit que la surface des ouvertures (portes et fenêtres) dépasse 30% de la superficie de murs. Cela est logique dans un sens, puisque les normes d'isolation augmente et que les ouvertures sont un point faible. Toutefois, ces normes ne tiennent pas compte des principes utilisés en construction écologique, au chauffage solaire passif et aux masses thermique. Ce sera peut-être un défi de plus pour les éco-constructeurs!

Mots-clés: 

Publier un nouveau commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question est posée pour tester si vous êtes ou non un humain et pour prévenir l'invasion des robots!