Ah ! Les tisanes nutritives ! Comme on en entend parler un peu partout, avec leurs plantes typiquement nutritives ! Ortie, framboisier, avoine fleurie, trèfle rouge… Ce sont des tisanes hyper importantes en herboristerie, car elles nourrissent en profondeur le corps en entier et, ainsi, l’aide à se régulariser, à se tonifier et à mieux fonctionner en général, en plus de prévenir et de soigner plusieurs maux, chroniques ou non. Elles sont une richesse et une abondance inimaginables de propriétés médicinales : elles contiennent des vitamines, des minéraux, des huiles essentielles, des tanins, des mucilages, et j’en passe. Elles sont si généreuses !  Et elles sont souvent les chouchous des herboristes (surtout l’ortie), et avec raison ! Ces plantes font de tels petits miracles qu’on ne peut pas passer à côté.

Mais, est-ce que la façon dont nous les prenons offre la meilleure efficacité ? En d’autres mots, est-ce que nous allons vraiment extirper tous les bienfaits de ces plantes par la méthode largement utilisée d’extraction ?

Présentement, il existe différents procédés de transformation pour extraire les propriétés médicinales des plantes nutritives. Il y a les concentrés liquides qui consistent en la macération dans l’alcool, le vinaigre et la glycérine ; les capsules dont les plantes se retrouvent en poudre dans une capsule de gélatine ; l’infusion, souvent nommée la tisane. Les capsules sont le procédé le moins efficace pour l’assimilation des propriétés médicinales, et les concentrés liquides sont un peu plus intéressants, mais n’est pas la meilleure façon d’extraire les propriétés. Le procédé le plus intéressant est l’extraction par la chaleur et l’eau, donc par l’eau chaude ou bouillante. Ainsi, la méthode de la tisane est largement répandue et chérie par les enseignant-e-s herboristes. Donc, la majorité des gens qui consomment ces plantes s’en font des tisanes. La recette à suivre est simple : il suffit de prendre 1 c. à thé ou à soupe, selon la plante choisie, pour 1 tasse d’eau bouillante et nous la laissons s’infuser entre 5 à 15 minutes, encore tout dépendant de la plante choisie. Ensuite nous filtrons le tout et nous nous laissons tenter par le doux arôme qui s’en sort et nous buvons. C’est une excellente façon de prendre les plantes nutritives, certes ! Et en même temps, je me suis demandé s’il y avait un autre moyen d’aller chercher encore plus les vitamines, les minéraux et tous les autres trésors qu’elles nous offrent.

C’est à ce moment-là, dans ma soif intarissable de découverte, que j’ai découvert une méthode forte intéressante qui a piqué ma curiosité. C’est dans un vidéo de l’herboriste américaine Susun Weed que j’ai découvert les Nourishing Herbal Infusions. Le procédé est assez simple : prendre 30 g de la plante ou du mélange de plantes de notre choix (seulement les nutritives cependant, comme l’ortie ou l’avoine fleurie), un pot Mason et 1 litre d’eau chaude. Nous déposons les plantes dans le pot Mason et ajoutons de l’eau chaude jusqu’à le remplir complètement, goulot compris. Nous refermons avec un couvercle et laissons macérer le tout pendant… 4 à 10 heures ! Ensuite il suffit de filtrer et d’en boire 2 à 3 tasses par jour. Je me suis dis que cette méthode serait sans doute bien plus efficace pour offrir à notre corps une grande dose de minéraux et de vitamines, car la quantité de plantes utilisées est bien plus grande et la macération est nettement plus longue. Donc, ça laisse le temps à l’eau de bien aller chercher toutes les molécules jusqu’à sa pleine saturation, ce que la première version de tisane n’offre pas.

Curieuse et impatiente d’y goûter, et suite au visionnement du vidéo, je me suis levée de ma chaise et je suis allée me faire une Nourishing Herbal Infusion. Cinq heures plus tard, j’ai pu goûter à cette soupe de minéraux et de vitamines… Oh boy ! Je me suis dit : ‘’Là on a quelque chose d’intéressant… !’’ Le liquide, contrairement aux classiques tisanes, était d’un brun bien foncé, légèrement sirupeux, et très goûteux. Il n’y a pas de doute : les plantes ont tout donné ce qu’elles avaient dans leur ventre ! Mon corps carencé en minéraux et vitamines réagissait et en réclamait davantage ; je sentais quelque chose s’apaiser en moi. Intéressée à connaître les effets de cette potion magique sur le long terme, j’ai décidé de l’essayer pendant plusieurs semaines, en raison de deux tasses par jour. Après 3-4 semaines, les effets sont probants : moins d’allergie, moins d’asthme, meilleur tonus, meilleure digestion, meilleur sommeil, ongles moins striés, dents moins sensibles, diminution de l’anxiété chronique et meilleure réponse au stress, meilleure concentration, et j’en passe.

Bien sur, les tisane que je nommes ‘légères’ font exactement les mêmes effets que ceux que j’ai nommés plus haut, mais nettement moins rapidement et un peu moins efficacement. Attention : je ne dis pas que les tisanes ne sont pas efficaces. Je dis seulement qu’en comparaison, la Nourishing Herbal Infusion est plus efficace dans un rapport de temps, qu’on retrouve plus d’effets bénéfiques pour le même temps de consommation, et qu’elle offre un plus grand concentré de minéraux et de vitamines.

Il est donc pour moi inévitable de constater que cette méthode est d’une belle efficacité et qu’elle est très intéressante à utiliser autant dans les cas de déminéralisation légère que dans les cas de problèmes chroniques. Le seul désavantage de cette recette est qu’elle demande beaucoup de réserve de plantes médicinales car il en faut beaucoup pour obtenir 30 g, et ce n’est pas évident pour quiconque n’ayant pas accès à un jardin de plantes médicinales de se créer cette réserve, et les plante sont souvent dispendieuses dans les magasins et herboristeries. La meilleure façon de se procurer de grandes quantités de plantes médicinales est de les acheter à votre herboriste du coin. Cette personne saura sans doute vous fournir la quantité dont vous avez besoin.

Alors, si vous en sentez l’envie, n’hésitez pas et essayez-la !