Ce que vous voyez

Nous voici à l’aube de publier la 7e infolettre du site internet du Manoir. Après 22 mois d’existence, nous en sommes à près de 70 articles. Au-delà de la quantité, nous sommes surtout fièr-e-s de leur qualité: l’écriture se passe sur plusieurs jours et semaines, et implique la révision et la collaboration d’au moins une autre personne. Nous atteignons ainsi un niveau de profondeur plus intéressant, en plus d’avoir le plaisir de discuter des sujets qui nous passionnent, en équipe, avec du monde motivé… yé!

Également, nous sommes agréablement surpris-e-s de constater que cette fois, sur les 11 articles de la publication, très peu ont été écrits par Audrey ou moi, qui sommes habituellement les principales auteurs(trices?). Deux nouveaux collaborateurs ont pondu d’excellents articles, Vincent participe cette fois encore à l’oeuvre avec une réflexion sur un thème qui lui tient à coeur, nous publions un article écrit dans une autre revue, un article a été coécrit avec un des instigateurs d’une initiative cool dans la Baie-des-chaleurs, et nous rendons accessible une conférence donnée en anglais par un communard américain sur des communautés européennes. Wow! Cette diversité des points de vue m’enchante, nous avons énormément de gratitude pour toutes les personnes impliquées dans le partage de ces idées! Nous avons souhaité cette collaboration longtemps: celle-ci s’est épanouie lentement, et la fluidité et l’harmonie avec laquelle elle prend la place qui lui revient sont l’indice pour moi de quelque chose de durable.

Ne le cachons pas, cette démarche d’écriture et de diffusion est un exercice qu’on fait d’abord pour nous-mêmes. D’une part, c’est un outil pour développer nos réflexions, pousser nos recherches. D’autre part, c’est un moyen de garder les traces de nos démarches, pour que nous-mêmes et les gens qui se joindront au projet nous nous souvenions du chemin parcouru. Et puis, l’élan de partager nos découvertes et nos analyses nourrit aussi ce plaisir que nous avons à écrire des articles et retravailler le site internet. En effet, nous espérons aider et inspirer d’autres personnes qui auraient un projet semblable à aller de l’avant, et surtout, à réussir!

Or, pour le reste, c’est un peu une bouteille à la mer que nous envoyons: comment savoir si tout ça est vraiment lu, si c’est utile ou intéressant pour quelqu’un? Eh bien, nous avons le plaisir d’avoir de plus en plus de réponses et de commentaires, par courriel, sur le site internet ou en personne. Et ce qui est stimulant, c’est qu’on rencontre parfois des gens qu’on ne connait pas et qui nous disent avoir lu nos articles. Ces feedback positifs nous encouragent et nous enthousiasment énormément!

Ne serait-ce que pour ça, le site internet confirme son utilité et sa pertinence propre. Je serais donc satisfaite du travail fait et des résultats, même si l’histoire devait s’arrêter là…

 

Mais en fait, ce n’est que le début!

En tout cas, moi, ça me donne confiance que notre projet est sur la bonne voie. Ce projet de communauté, c’est quelque chose qu’on prépare depuis plusieurs années déjà, et des fois, je me demande si on ne prend pas un peu trop notre temps pour rien: j’ai hâte de vivre l’expérience pour vrai!

D’ailleurs, plein de gens nous demandent également: Quand est-ce que vous allez exister? On peut maintenant affirmer officiellement: à partir de septembre 2015, nous allons habiter ensemble à la Maison Mauve à Bonaventure, pour “commencer” la vie collective et le partage de revenu, pendant que nous poursuivons plus activement nos recherches pour trouver une propriété pour accueillir notre projet. Nous serons alors 4 personnes à pouvoir nous investir pleinement dans la recherche et le développement des diverses formes (économiques, légales, sociales) qui nous permettront d’appliquer nos valeurs dans le concret!

Mais les petites réussites, qui se construisent avec le temps, sont l’indice d’un développement positif et constant, “lentement mais sûrement”, et viennent me rappeler que, “chaque chose en son temps”, ça vaut la peine d’attendre, que cette attente n’est pas un processus passif, mais permet aux différentes pièces du casse-tête de se mettre en place pour que les étapes qui suivent se déroulent bien.

 

Ce que vous ne voyez pas

Et puis, parmi ces indices, il se passe aussi des trucs à l’interne qui ne sont pas nécessairement visibles. Un groupe de personnes qui gravitent très près de notre projet a également pris forme. Nous nous rencontrons aux deux mois environ, pour réfléchir sur les différents aspects du projet, et partager nos expériences ou nos questionnements personnels par rapport à la vie collective. Entre temps, nous avons aussi une plate-forme de travail collaboratif où nous nous rencontrons de manière informelle et plus spontannée pour poursuivre le travail, et continuer d’apprendre à se connaître.

Différents éléments sont chers à notre coeur:

  • il est important pour nous que les nouvelles personnes intéressées puissent se joindre à l’exercice, trouver leur place et participer pleinement;

  • nous souhaitons également nourrir et protéger les liens qui se développent entre nous, la confiance et l’intimité de nos partages;

  • enfin, nous voulons assurer une base stable et solide au coeur de la flexibilité et de la capacité d’adaptation à la nouveauté.

Nous avons donc senti le besoin de clarifier les étapes d’intégration de nouvelles recrues, pour protéger tout ça. (voir l'article Sélection des membres - théorie et pratique à Twin Oaks pour comprendre un peu mieux l'importance de cet élément dans une communauté et comparer avec le processus existant d'une communauté bien établie)

 

Pour assouvir votre curiosité, les voici!

La première étape: connaissance de l’autre

Le gens intéressés au projet nous contactent souvent d’abord par courriel. Il arrive aussi que ce premier contact se passe “en personne”, par le biais d’un-e ami-e ou d’une connaissance ou lors d’un évènement particulier. Une personne du groupe assure généralement la communication à cette étape. Jusqu’à date, c’est Audrey qui répond aux courriels de ces personnes-là.

Les premieres étapes commencent souvent par une rencontre en personne pour lui expliquer le projet du manoir. Ensuite, on lui recommande souvent d’aller visiter le site web, pour se faire une idée de notre projet.

Si la personne se montre plus intéressée, voici les documents de base à lire:

  • la vision et ses 5 principes
  • tous les articles dans la catégorie “Le Manoir: explications”?
  • on vous recommande 1 ou 2 articles dans la catégorie Réflexion
  • Liste de références à consulter sur les communautés pour voir si certains documents vous intéressent

 

Deuxième étape: l’intégration

Pour l’instant, le projet du Manoir existe surtout sur deux plans: le site internet, et les rencontres formelles et informelles du “groupe affinitaire”. L’intégration de la nouvelle personne à ces espaces se fait avec le soutien d’un “parrain” ou d’une “marraine”.

Le rôle de ce “marrain” ou de cette “parraine” est double. D’une part, c’est en quelque sorte le ou la premier-e répondant-e: c’est lui ou elle qui répondra aux questions ou questionnements de la nouvelle personne, qui l’orientera vers l’information pertinente, qui assurera un suivi pour les différentes étapes. Par exemple, c’est une responsabilité essentielle qui permet la bonne marche des réunions, et qui permet au groupe de continuer de progresser sans avoir à toujours s’arrêter pour tout expliquer ce qui a déjà été décidé ou discuté. De l’autre côté, de manière plus informelle, ille s’assure que la nouvelle personne se sent à l’aise de prendre sa place, que cette dernière s’approprie les outils et la “culture”, suffisamment pour pouvoir intégrer les réflexions du groupe et les faire siennes, tout en sachant apporter ses idées et commentaires de manière constructive.

Bref, dans ces étapes d’«intégration», on lui demande si elle est intéressée à s’impliquer un peu en écrivant un article pour le site internet. Après avoir discuté avec la personne, il y a peut-être un sujet qui l’intéresse en rapport avec les communautés ou tout autre sujet énoncé dans la vision. Nous encourageons donc les personnes a écrire un article sur un sujet de son choix.

Parallèlement, on initie son intégration au groupe par différentes étapes: se présenter au groupe par écrit, et prendre connaissance de la description des membres du groupe. Participer à une rencontre “formelle” (par téléphone/skype) où tout le groupe est présent (il est aussi possible d’organiser un souper avec 1 ou 2 autres personnes avant “la vraie”). Puis participer au document de travail du groupe et aux rencontres “informelles”.

Enfin, il y a des documents internes qui concernent le développement du futur du projet, et qui détaillent l’engagement que va représenter l’adhésion à la communauté. Si la personne se montre toujours intéressée au projet à ce stade, il est donc normal qu’elle y participe. Ces documents sont, entre autres, l’échéancier pour l’automne 2015 et le budget.

Mots-clés: 

Publier un nouveau commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question est posée pour tester si vous êtes ou non un humain et pour prévenir l'invasion des robots!